Des psychanalystes au chevet du malaise dans la civilisation

  • Colloque  du 23 & 24 septembre 2017

    Colloque

    Colloque du 23 & 24 septembre 2017
    « Le vivre ensemble », substantif des temps modernes, fleurit sur toutes les lèvres prétendument autorisées, souvent pour soutenir une argumentation défaillante, parfois pour pointer un idéal à atteindre, toujours pour témoigner d’une impuissance. Mais la formule ne manque pas de charme d’autant plus qu’elle est vide... lire la suite ...

    Inscriptions :

  • Intervenants 2017

    • Augustin Menard

      VIVRE ENSEMBLE
      QUELLES CLÉS POURRAIT NOUS APPORTER LA PSYCHANALYSE ?

      Augustin MENARD
      Psychiatre, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP
    • Alain Guglielmi

      COMMENT VIVRE ENSEMBLE
      DANS L’ESPACE PUBLIC / PRIVÉ ?

      Alain GUGLIELMI
      Magistrat honoraire, ancien Avocat général à la Cour d’assises
    • Marion Muller-Colard

      A part « tenir »,appartenir.
      Le nomadisme spirituel peut-il faire communauté ?

      Marion MULLER-COLARD
      Théologienne et écrivaine

      Plus d'infos sur Marion Muller-Colard

    • Christiane Alberti

      PHÉNOMÈNES DE MASSE ET RETOUR AU COLLECTIF

      Christiane ALBERTI,
      Psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP
      Présidente de l’ECF
      Maître de conférence au dépt de psychanalyse de Paris VIII
    • Catherine Vidal

      VIVRE ENSEMBLE : QU’EN DIT LE CERVEAU ?

      Catherine VIDAL
      Neurobiologiste
      Directrice de recherche honoraire à l'Institut Pasteur, membre du comité d'Éthique de l'Inserm
      Plus d'infos sur Catherine Vidal
      • Hommes, femmes, avons-nous le même cerveau ?, Editions Le Pommier, 2012
      • Cerveau, sexe et pouvoir, Editions Belin, 2015
      • Féminin/Masculin / Mythes et idéologies, Editions Belin, 2015
      • Cerveau, sexe et pouvoir, Editions Belin, 2005
    • Jean-Claude Milner

      DROITS DE L’HOMME ET DROITS DU CORPS

      Jean-Claude MILNER
      Professeur émérite des universités, ancien Président du Collège international de philosophie

      Plus d'infos sur Jean-Claude Milner
    • Clotilde Leguil

      FAIRE UNE PLACE À L’HORS DU COMMUN

      Clotilde LEGUIL
      Psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP
      Maître de conférence au dépt de psychanalyse de Paris VIII. Agrégée de philosophie
      Plus d'infos sur Clotilde Leguil

    • Cécile Canut

      Titre non communiqué

      Cécile CANUT
      Sociolinguiste et anthropologue du langage
      Professeure des Universités, Cerlis, Paris-Descartes USPC
      • L’île des femmes, Petra éditions, 2017
      • Mise en scène des Roms en Bulgarie, Petites manipulations médiatiques ordinaires, Petra éditions, 2016
      • Langues à l’encan. Une nouvelle Europe des langues, (avec la collaboration de Diiana Bodourova et Elina Caroli) , édition Michel Houdiard, 2009.
      • Le Spectre identitaire. Entre langue et pouvoir au Mali, Lambert Lucas, 2008
      • Une langue sans qualité, Lambert Lucas, 2007
    • Philippe Verseils

      PEUT-ON VIVRE SEUL ? L’ALTÉRITÉ NÉCESSAIRE

      Philippe VERSEILS
      Pasteur
      Secrétaire général de la Mission populaire évangélique de France
    • Anaëlle Lebovits-Quenehen

      Oui et Non

      Anaëlle LEBOVITS
      Psychanalyste, membre de l'ECF et de l'AMP
      Directrice de publication de la revue « Le Diable probablement »

      Plus d'infos sur Anaëlle Lebovits-Quenehen
    • Marc Lévy

      ENSEMBLE ?

      Marc LEVY
      Psychiatre, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP, président de l’association du Collège des Humanités
    • Augustin Menard
    • Alain Guglielmi
    • Marion Muller-Colard
    • Christiane Alberti
    • Catherine Vidal
    • Jean-Claude Milner
    • Clotilde Leguil
    • Cécile Canut
    • Philippe Verseils
    • Anaëlle Lebovits-Quenehen
    • Marc Lévy
  • Téléchargements

    Documents

    Téléchargements
  • Le Collège des Humanités

    Qui sommes-nous ?

    Le Collège des Humanités

    Le Collège des Humanités, association des psychanalystes d'orientation lacanienne, vise à interroger le malaise de notre civilisation, à en déchiffrer les impasses, à la faveur d'un dialogue avec les représentants d'autres disciplines,discours et spécialités, tous animés d'un souci éthique à l'endroit du sujet, de sa singularité, et de ses modalités de vie. lire la suite ...

  • Actes des colloques précédents

    Actes

    Actes des colloques précédents

    Retrouvez les actes de nos colloques et commandez-les en ligne

    Commander

Accueil (mobile)

Colloque  du 23 & 24 septembre 2017
Colloque

Colloque du 23 & 24 septembre 2017

« Le vivre ensemble », substantif des temps modernes, fleurit sur toutes les lèvres prétendument autorisées, souvent pour soutenir une argumentation défaillante, parfois pour pointer un idéal à atteindre, toujours pour témoigner d’une impuissance. Mais la formule ne manque pas de charme d’autant plus qu’elle est vide... lire la suite ...

Inscriptions :

Téléchargements
Documents

Téléchargements

Le Collège des Humanités
Qui sommes-nous ?

Le Collège des Humanités

Le Collège des Humanités, association des psychanalystes d'orientation lacanienne, vise à interroger le malaise de notre civilisation, à en déchiffrer les impasses, à la faveur d'un dialogue avec les représentants d'autres disciplines,discours et spécialités, tous animés d'un souci éthique à l'endroit du sujet, de sa singularité, et de ses modalités de vie. lire la suite ...

Actes des colloques précédents
Actes

Actes des colloques précédents

Retrouvez les actes de nos colloques et commandez-les en ligne

Commander

Peut-on vivre ensemble ?

"L’homme n’est point cet être débonnaire, au cœur assoiffé d’amour, dont on dit qu’il se défend quand on l’attaque, mais un être, au contraire, qui doit porter au compte de ses données instinctives, une bonne somme d’agressivité. L’homme est tenté de satisfaire son besoin d’agression aux dépens de son prochain, d’exploiter son travail sans dédommagement, de l’utiliser sexuellement sans son consentement, de s’approprier ses biens, de l’humilier, de lui infliger des souffrances, de le martyriser et de le tuer. Homo homini lupus."
Freud, Malaise dans la civilisation


« Le vivre ensemble », substantif des temps modernes, fleurit sur toutes les lèvres prétendument autorisées, souvent pour soutenir une argumentation défaillante, parfois pour pointer un idéal à atteindre, toujours pour témoigner d’une impuissance. Mais la formule ne manque pas de charme d’autant plus qu’elle est vide. Elle est l’expression laïque du clérical « amour du prochain » lequel s’égare et s’enlise dans le « comme toi-même » ! Car encore faut-il s’être amendé de la haine de soi !

 Les armées comme les églises, parviennent, peu ou prou, à faire « vivre ensemble » à partir d’un idéal partagé, patriotique ou religieux. C’est, alors, une identification individuelle à une finalité collective. Mais on peut parfaitement participer au combat ou à l’office sans pour autant apprécier le compagnon de chambrée ou le prêtre célébrant. Et pourtant, nous vivons ensemble ! Ensemble nous formons un groupe, mais les groupes sont divers et nombreux et ils s’opposent plus souvent qu’ils ne s’unissent ! Vivons-nous ensemble ou à côté les uns des autres ?

 Comme le disait le Docteur Lacan, la fraternité, c’est être « isolé ensemble ». Nous ne sommes frères qu’au titre d’être tous les enfants du logos. De ce logos chacun a pris sa part, singulière, qui le rend à nul autre semblable…

Ségrégation et discrimination doivent être soigneusement distinguées. La ségrégation (étymologiquement, ce qui est extrait du troupeau) sépare, ce qui suppose l’Autre reconnu depuis, par et pour sa radicale altérité. La discrimination porte, non sur l’Autre comme séparé, comme différent, mais sur un trait de cet Autre dans lequel je ne me reconnais pas et auquel je veux imposer ma modalité de jouissance. À défaut d’y parvenir autant l’éliminer !! C’est dans le refus de la ségrégation que la discrimination prend sa source.

Ce qui peut nous unir, c’est la différence. La dénier expose au pire.

 "Laisser cet Autre à son mode jouissance, c’est ce qui ne se pourrait qu’à ne pas lui imposer le nôtre, à ne pas le tenir pour un sous-développé. S’y ajoutant la précarité de notre monde, qui désormais ne se situe que du plus-de-jouir, qui même ne s’énonce plus autrement, comment espérer que se poursuive l’humanitairerie de commande dont s’habillaient nos exactions ? Dieu, à en reprendre de la force, finirait-il par ex-sister, ça ne présage rien de meilleur qu’un retour de son passé funeste."
Lacan, Télévision

 

Marc Lévy et le comité d'organisation.

  • L'HOMME DU XXI° SIÈCLE, ET SON MALAISE...

    L'HOMME DU XXI° SIÈCLE, ET SON MALAISE...

    L'homme du XXI° Siècle serait-il différent de celui des siècles passés ? En quoi "la souffrance de l'être et la douleur d'exister " ...
  • DE L'AUTORITÉ

    DE L'AUTORITÉ

    La question de l'autorité est aujourd'hui au centre d'une polémique qui traverse toutes les sphères de la vie familiale, sociale, éducative, politique, économique. Il y aurait une crise de l'autorité…

    Voir +

  • DE L'ARGENT

    DE L'ARGENT

    Dans les voyages divers et variés que l’argent effectue dans nos échanges désormais mondialisés, c’est cette dette qui circule, toujours la même, celle qui nous fonde…
  • HOMME, FEMME... QUEL RAPPORT ?

    HOMME, FEMME... QUEL RAPPORT ?

    Dans les voyages divers et variés que l’argent effectue dans nos échanges désormais mondialisés, c’est cette dette qui circule, toujours la même, celle qui nous fonde…
  • LE DÉSIR ET SES EMBROUILLES

    LE DÉSIR ET SES EMBROUILLES

    «Le désir c'est le point problématique où le sujet répond à un appel de l’être et du vouloir, sous une forme opaque, après qu’il n’ait pu dire ce qu’il souhaite ni ce qu’il veut » J. Lacan
  • ET SI NOS VIES N'ÉTAIENT QU'ÉNIGME ?

    ET SI NOS VIES N'ÉTAIENT QU'ÉNIGME ?

    L’homme parle et ne sait pas ce qu’il dit, il désire mais ne sait pas quoi, il jouit mais ne s’en satisfait pas… Il y a chez l’être humain – parlêtre dirait Lacan – cette vibration intime et secrète de la chair depuis que le Verbe l’a percuté et cette vibration, cette pulsation, c’est le vivant.

    Centre Rabelais