Des psychanalystes au chevet du malaise dans la civilisation

  • Colloque  du 8 & 9 Octobre 2022

    Colloque

    COLLOQUE 2022 : PÈRE ... OÙ ES-TU ? ...

    Une opinion bien-pensante déferle et se montre chaque jour plus puissante, plus tyrannique. Les institutions en sont contaminées car c’est l’air du temps. Le policier n’est plus craint et le juge substitue souvent la morale au droit. Tels sont les effets de « l’évaporation du père », du père qui nomme et qui dit non !

    lire la suite ...

    Inscriptions :

  • Intervenants 2021

    • David ELBAZ

      Astrophysicien, directeur de recherche au Commissariat à l'Énergie Atomique (CEA Saclay Conseiller scientifique auprès de l'Agence spatiale européenne pour la sélection de ses futures missions spatiales (ESA, AWG) et membre du comité d'évaluation sur la recherche et l'exploration spatiales pour le Centre national d'études spatiales (CNES). Romancier
      • "A la recherche de l'univers invisible, matière noire, énergie sombre, trous noirs", Odile Jacob, 2016
      • "La plus belle ruse de la lumière - Et si l'univers avait un sens ...", Odile Jacob, 2021
      • "Le vase de Pépi", 2007, éditions Odile Jacob.
      • "Et Alice Tao se souvint du futur", 2010, éditions Odile Jacob.
    • Marc GABOLDE

      Égyptologue français spécialiste de la XVIIIᵉ dynastie et de la période amarnienne. Maître de conférences à l'Université Paul Valéry - Montpellier III.
      • Du mystère à la lumière, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard / Histoire », 2005
      • Collectif, "Akhénaton et l'époque amarnienne", Paris, Editions Khéops, 2005,
      • "D'Akhénaton à Toutânkhamon", Lyon, CIAHA 3, 199
      • "Toutânkhamon", Paris, Editions Pygmalion, coll. "Les Grands Pharaons", 2015
    • Bénédicte JULLIEN

      Psychanalyste à Paris, Membre de l’Ecole de la Cause freudienne (ECF), Analyste de l’Ecole (AE) en exercice
    • Marc LÉVY

      OUVERTURE

      Psychiatre, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP, président de l’association du Collège des Humanités
    • Augustin MENARD

      AMOUR puis CONVERSATION avec Jacques Ruff,psychanalyste membres de l’ECF,de l’AMP

      Psychiatre, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP
      • "Les promesses de l'impossible", Collection : Psychanalyse - Lacan et le siècle
      • Éditeur, Champ social, 2020
      • "Le symptôme - Entre Amour et Invention", Champ social, 2016
      • "Voyage au pays des psychoses: Ce que nous enseignent les psychotiques et leurs inventions", Champ social, 2008
    • Myriam PERRIN CHEREL

      Psychanalyste, directrice du CPCT-parents à Rennes. Membre de l'ECF et de l'AMP.
      • "Être parent au XXI Siècle" - dirigé par Myriam PERRIN CHEREL
      • "Affinity therapy" : nouvelles recherches sur l'autisme, - dirigé par Myriam PERRIN CHEREL, Presses univ. de Rennes
    • Nicolas SANTOLARIA

      Faut-il en finir avec le complexe d'oedipe ?

      Journaliste Chroniqueur au journal Le Monde
      • "Touriste, regarde où tu poses tes tongs", Allary Éditions, 2015
      • "Le syndrome de la chouquette ou La tyrannie sucrée de la vie de bureau" Anamosa, mars 2018
    • David ELBAZ
    • Marc GABOLDE
    • Bénédicte JULLIEN
    • Marc LÉVY
    • Augustin MENARD
    • Myriam PERRIN CHEREL
    • Nicolas SANTOLARIA
  • Le Collège des Humanités

    Qui sommes-nous ?

    Le Collège des Humanités, association des psychanalystes d'orientation lacanienne, vise à interroger le malaise de notre civilisation, à en déchiffrer les impasses, à la faveur d'un dialogue avec les représentants d'autres disciplines,discours et spécialités, tous animés d'un souci éthique à l'endroit du sujet, de sa singularité, et de ses modalités de vie. lire la suite ...

  • Actes des colloques précédents

    Actes

    Retrouvez les actes de nos colloques et commandez-les en ligne

    Commander

Accueil (mobile)

Colloque  du 8 & 9 Octobre 2022

Colloque du 8 & 9 Octobre 2022

COLLOQUE 2022 : PÈRE ... OÙ EST-TU ? ...

Une opinion bien-pensante déferle et se montre chaque jour plus puissante, plus tyrannique. Les institutions en sont contaminées car c’est l’air du temps. Le policier n’est plus craint et le juge substitue souvent la morale au droit. Tels sont les effets de « l’évaporation du père », du père qui nomme et qui dit non !

lire la suite ...

Inscriptions :

Le Collège des Humanités

Le Collège des Humanités

Le Collège des Humanités, association des psychanalystes d'orientation lacanienne, vise à interroger le malaise de notre civilisation, à en déchiffrer les impasses, à la faveur d'un dialogue avec les représentants d'autres disciplines,discours et spécialités, tous animés d'un souci éthique à l'endroit du sujet, de sa singularité, et de ses modalités de vie. lire la suite ...

Actes des colloques précédents

Actes des colloques précédents

Retrouvez les actes de nos colloques et commandez-les en ligne

Commander

Père, où es-tu ?



Qu’est-ce que le père ? Le spermatozoïde ? Le géniteur ? Le personnage qui inscrit un enfant
à l’état civil ? Celui qui prodigue ses soins et transmet ses valeurs sans même être père
biologique ou père légal ?

 


Pour Freud, le père était un Totem. Mais, en 1953, Lacan fait un pas décisif en introduisant le
signifiant du Nom-du-Père pour souligner sa valeur symbolique et introduire une fonction.
De sorte que le père ne tient son existence que du langage, ce qui transcende le père de la
réalité… lequel est comme tel désigné par la mère !

 


S’écartant du mythe, Lacan, solidement appuyé sur la linguistique, s’oriente alors vers la
structure. Mais, découvrant que la métaphore ne peut rendre entièrement compte de ce
qu’est le père, il en vient à pluraliser le Nom- du -Père, tirant le père du côté de l’exception,
le père au un par un…


En 1970, Lacan a eu cette phrase : « Je crois qu’à notre époque, la trace, la cicatrice de
l’évaporation du père, c’est ce que nous pourrions mettre sous la rubrique et le titre général
de la ségrégation. Nous croyons que l’universalisme, la communication de notre civilisation
homogénéise les rapports entre les hommes. Je pense au contraire que ce qui caractérise
notre siècle, et nous ne pouvons pas ne pas nous en apercevoir, c’est une ségrégation
ramifiée, renforcée, se recoupant à tous les niveaux, qui ne fait que multiplier les barrières,
rendant compte de la stérilité étonnante de tout ce qui peut se passer dans tout un champ…
» 1


Avec le recul, quelques cinquante ans après, ces phrases prennent un accent prophétique.
Le constat annoncé s’impose désormais : l’horizontalité des réseaux s’est substituée à la
verticalité de la hiérarchie, dans la grammaire et l’écriture comme dans la loi du genre, la
différence est mise à mal. La science s’en est mêlée : il est possible d’avoir un enfant sans
père. Nos liens se délitent, nos discours sont convenus, les « éléments de langage » sont
des viatiques.


Une opinion bien-pensante déferle et se montre chaque jour plus puissante, plus
tyrannique. Les institutions en sont contaminées car c’est l’air du temps. Le policier n’est
plus craint et le juge substitue souvent la morale au droit. Tels sont les effets de
« l’évaporation du père », du père qui nomme et qui dit non !
Jadis, le désir et la loi se conjuguaient sur son visage. Sa sévérité éducative est aujourd’hui
décriée, souvent il n’est plus qu’un « parent » qui s’extrait de son rôle en se disant l’ami de
ses enfants.


La clinique borroméenne que nous a léguée le docteur Lacan plaçait le père au joint des
catégories qui fondent notre condition : l’imaginaire, le symbolique et le réel. Ces instances,
à se dénouer, vont à la dérive tout comme nos sociétés déboussolées.


Marc Lévy

1 J. Lacan, Lettres de l’École Freudienne de Paris, p. 84.

  • PEUT-ON VIVRE ENSEMBLE ?

    PEUT-ON VIVRE ENSEMBLE ?

    « Le vivre ensemble », substantif des temps modernes, fleurit sur toutes les lèvres prétendument autorisées, souvent pour soutenir une argumentation défaillante, parfois pour pointer un idéal à atteindre, toujours pour témoigner d’une impuissance.
  • ET SI NOS VIES N'ÉTAIENT QU'ÉNIGME ?

    ET SI NOS VIES N'ÉTAIENT QU'ÉNIGME ?

    L’homme parle et ne sait pas ce qu’il dit, il désire mais ne sait pas quoi, il jouit mais ne s’en satisfait pas… Il y a chez l’être humain – parlêtre dirait Lacan – cette vibration intime et secrète de la chair depuis que le Verbe l’a percuté et cette vibration, cette pulsation, c’est le vivant.
  • LE DÉSIR ET SES EMBROUILLES

    LE DÉSIR ET SES EMBROUILLES

    «Le désir c'est le point problématique où le sujet répond à un appel de l’être et du vouloir, sous une forme opaque, après qu’il n’ait pu dire ce qu’il souhaite ni ce qu’il veut » J. Lacan
  • HOMME, FEMME... QUEL RAPPORT ?

    HOMME, FEMME... QUEL RAPPORT ?

    Que savons-nous de la jouissance de notre partenaire ? Que pourrions-nous en dire ? D’où procède pour nous, humains, la nécessité d’évoquer cette question depuis la nuit des temps ? L’amour peut-il en répondre ?
 Chacun de nos invités, dans sa spécialité et avec son style tentera d’en témoigner…
  • DE L'ARGENT

    DE L'ARGENT

    Dans les voyages divers et variés que l’argent effectue dans nos échanges désormais mondialisés, c’est cette dette qui circule, toujours la même, celle qui nous fonde…
  • DE L'AUTORITÉ

    DE L'AUTORITÉ

    La question de l'autorité est aujourd'hui au centre d'une polémique qui traverse toutes les sphères de la vie familiale, sociale, éducative, politique, économique. Il y aurait une crise de l'autorité…

    Voir +

  • L'HOMME DU XXI° SIÈCLE, ET SON MALAISE...

    L'HOMME DU XXI° SIÈCLE, ET SON MALAISE...

    L'homme du XXI° Siècle serait-il différent de celui des siècles passés ? En quoi "la souffrance de l'être et la douleur d'exister " ...

    Centre Rabelais